Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26 février 2014

ENCORE UN PROCES PERDU PAR JP GALONNIER

004.JPG

DECIDEMMENT JP GALONNIER NE SE LASSE PAS DE PERDRE, IL FAUT DIRE QUE SES DEFAITES NE LUI COÛTENT RIEN PECUNIAIREMENT, LE CONTRIBUABLE PAIE A SA PLACE.

Tribunal administratif -procés perdu par Galonnier.jpg





Michel G A R C I A





05 novembre 2013

DOSSIERS SECRETS QUI, PAR DEFINITION NE DOIVENT PAS ÊTRE REVELES

005.JPGPourquoi le maire ne communique pas les informations concernant la nomination de son collaborateur de cabinet au poste d'administrateur des Jardins du Canalet ( maison de retraite )? Ne s'agit-il pas d'occulter le moyen d'octroyer des compensations financières du collaborateur en question? Quels accords secrets les lient jusqu'à risquer un dépôt de plainte au pénal pour abus de pouvoir et prise d'intérêt?

Des soupçons sur les conditions d'attribution et des inquiétudes pèsent sur les conséquences d'une telle décision! Tout laisse à croire, vu le refus catégorique du maire de me communiquer la délibération, lors de la réunion du CCAS, concernant la nomination du collaborateur qu'il y aurait anguille sous roche. Alors on se fait une raison: on se dit que le maire fait bien de ne rien dire et on comprend qu'il nous mente constamment pour sa défense! Le problème c'est qu'on s'habitue! Les promesses faites au début du mandat n'engagent que ceux qui les entendent!

L'anaphore célèbre de Galonnier ou l'éloquence du menton de Barsalou cachent l'une et l'autre, derrière le ton péremptoire, une mollesse et une pusillanimité étonnantes comme chez ceux qui aspirent au pouvoir. En fait, elles sont " qualités " de celui qui a su naviguer entre les compromissions au sein de la municipalité. Les électeurs savent parfaitement qu'un programme est une figure de style, ils ne demandent pas aux élus de respecter, mais d'être ou, au moins de paraître efficaces. Sur le marché politique, on sait que la publicité est mensongère, n'est-ce pas Monsieur Galonnier, mais on demande quand même au produit de répondre au besoin ressenti. Peu importe ce que disent les politiciens, il faut que le chômage recule vraiment, que la sécurité soit mieux assurée, ce qui est loin d'être le cas à Villeneuve, et qu'on ne tombe pas sur un délinquant à chaque coin de rue ( en effet nous ne pouvons que constater cet état de fait ). Si, en revanche, le pouvoir local touche un point sensible, alors l'épreuve de force peut commencer. On devine que les élus s'en contrefichent ou mentent et manquent de courage. Galonnier a peur et craint comme la peste les jeunes fauteurs de troubles au point de les éviter au lieu d'aller à leur rencontre et d'appliquer le " rappel à l'ordre " mis en place dans d'autres communes plus importantes il est vrai mais qu'il serait temps d'instaurer à Villeneuve.


Michel G A R C I A

09 octobre 2013

AUCUNE INFORMATION = INTERROGATION et INCOMPREHENSION

005.JPG
COUPURES D'EAU

Durant toute la durée des travaux, gérés par l'Agglo, concernant la rénovation des réseaux d'eau et assainissement sur le boulevard Frédéric Mistral, depuis le giratoire du B. Gambetta jusqu'à l'intersection du chemin du pont neuf, des coupures d'eau auront lieu. La suppression des conduites en plomb alimentant les immeubles et leur remplacement imposeront inévitablement ces coupures intempestives.

Les services concernés envoient leurs avis de coupures à la Police Municipale ainsi qu'à la Mairie afin qu'elles puissent communiquer ces informations aux abonnés en temps et en heure. Depuis l'Hôtel de Ville les informations sont transférées sur les panneaux électroniques situés aux giratoires du taureau, du Pôle Méditerranée et de l'olivier. Comment les résidents du coeur de ville et plus particulièrement les riverains du boulevard Frédéric Mistral seraient-ils informés par ces moyens absolument inefficaces?

Dix ans plus tôt un véhicule équipé de forts haut-parleurs sillonnait les rues des quartiers concernés, la population était totalement informée des désagréments annoncés. Aller à la pêche aux infos sur les différents panneaux plus au moins éloignés de leurs foyers n'est pas le meilleurs moyen de s'informer. Revenons aux bonnes méthodes anciennes bien plus efficaces que ces vulgaires panneaux électroniques dont bien souvent les lettres se brouillent et demeurent illisibles des jours durant!


Michel G A R C I A

23 août 2013

TRANSPARENCE

001.jpg


TRANSPARENCE :

Définition du dictionnaire Larousse : « Parfaite accessibilité de l'information dans les domaines qui regardent l'opinion pub
lique »

Vous avez tous eu dans votre boite aux lettres ainsi que sur ce blog le bulletin VILLENEUVE AVENIR n°1 de juin 2013.
Je vous y informais du recours que j’avais déposé auprès du Tribunal Administratif de Montpellier ainsi que du jugement rendu le 5 juin 2013 concernant les contrats du Collaborateur de Cabinet du Maire, Laurent BARSALOU.
Je vous informais des tentatives du Maire Jean-Paul GALONNIER pour faire taire l’opposition que je représente en me refusant la parole sur le bulletin municipal ou en portant plainte à mon encontre pour injure et diffamation (le juge a conclu à ma relaxe pleine et entière).

Vous surprendrais-je si je vous dis que ça continue ? Non ?

Au conseil municipal du 17 juin 2013, Galonnier a fait voter deux délibérations concernant le personnel municipal :
la première consiste à avoir recours à des remplaçants en cas de congés maladie des agents communaux
la deuxième consiste à créer un nouveau poste d’attaché principal (grade de haut fonctionnaire), pour y recruter un fonctionnaire. La Maire prenant bien soin de préciser que s’il ne trouvait aucun fonctionnaire compétent, il pourrait recruter qui bon lui semble.
(cliquez sur les liens suivants pour voir le compte-rendu de séance : Conseil municipal du 17 juin 2013.jpg

CM 17 juin suite.jpg

CM 17 juin fin.jpg

Comme je ne suis pas tombé de la dernière pluie et que l’histoire Barsalou m’a permis de me documenter sur la gestion du personnel communal, j’ai flairé une nouvelle fois qu’il y avait anguille sous roche. J’ai en séance publique posé les questions qui dérangent, alerté une nouvelle fois les élus qui n’ont rien voulu entendre. Comme le Tribunal Administratif avait cassé le contrat de Laurent Barsalou, il n’avait plus de contrat valable. Soit le Maire décidait de se passer de ses services au vu du résultat du jugement, soit il lui refaisait un contrat, mais sur quelle base ? Alors j’ai demandé au maire le 29 juillet 2013 de me communiquer copie du contrat actuel de Laurent Barsalou, prenant bien soin de demander que soient masqués les éléments de sa vie privée. (Cliquez sur le lien suivant pour voir ce courrier : Lettre du 29 juillet au Maire.jpg )



Au conseil du CCAS du 28 juin 2013, Jean-Paul GALONNIER a fait voter une délibération pour embaucher un employé hautement compétent à temps incomplet pour aider le directeur de la maison de retraite. Bien entendu très bien rémunéré…
Primo, nous avions depuis de nombreuses années une directrice compétente à la maison de retraite et le maire a profité d’une absence pour raison de santé pour l’écarter (comme à la mairie). C’est pas correct du tout.
Deuxio, il a embauche une nouvelle fois un employé contractuel bien rémunéré (comme à la mairie) pour faire le boulot d’un fonctionnaire compétent. Ça fait des sous que les résidents doivent sortir en plus.
Avec ce nouveau contrat, je flaire un truc qui m’inquiète.
Alors j’ai demandé au Président du CCAS le 5 août 2013 de me fournir copie de cette délibération ainsi que du contrat correspondant (Cliquez sur le lien suivant pour voir ce courrier : Lettre 5 août CCAS.jpg )


Vous me croyez si je vous dis que rien ne m’a été communiqué ? Oui ? Bien sûr parce que vous savez que je ne dis que la vérité.
Alors j’ai une nouvelle fois écrit au Maire, Président du CCAS le 20 août 2013 pour lui rappeler mes demandes. (Cliquez sur le lien suivant pour voir ce courrier : Lettre de rappel 20 août.jpg )



Serais-je sur une piste ?
Dérangerais-je « l’omerta » avec mes demandes ?
Que ne veut-on pas que je découvre ?

NE VOUS INQUIETEZ PAS JE NE LACHE PAS LE MORCEAU

27 avril 2013

LE MAIRE EN CAMPAGNE

A onze mois des élections municipales, le maire est en campagne alors que lors de ses voeux de début d'année il annonça, dubitatif, que comme deux de ses prédécesseurs étaient décédés durant leur mandat il y réfléchirait à deux fois.

Arguant que le travail de maire l'occupait 24/24 heures il se donnait jusqu'à mi-juin pour prendre sa décision, or il semblerait qu'il se soit décidé ces derniers jours vu son implication dans la vie, enfin, des villeneuvoises et des villeneuvois. En effet, des personnes ayant droit aux aides sociales ne pouvant aller retirer leur panier au CCAS eurent l'heureuse et curieuse surprise d'être livrées par notre édile en personne, ce qui ne manqua pas de soulever quelques questions:

Avons-nous si peu de personnel pour que le maire soit obligé, au risque de priver ces personnes de cette aide, de s'impliquer de la sorte? Il est aisé d'imaginer son action purement ciblée sur une certaine frange de la population en en faisant même son fond de commerce. Là il aura su trouver le temps, lui qui se dit débordé par le travail qu'impose son rôle de 1er Magistrat de la commune!
Sur une vingtaine de membres composant le CCAS, aucun d'entre eux n'était en mesure d'assurer ces quelques livraisons à domicile?
Le maire aurait pu me confier cette tache vu ma disponibilité depuis mes retraits de délégations, c'est avec plaisir que je l'aurais soulagé, en tous les cas je me propose de remplir cette mission remarquable d'aide à la personne!


Michel G A R C I A